Le désert jordanien permet de découvrir une grande richesse culturelle. Je vous invite à découvrir une part culturel de l’histoire de ce pays.

Le chemin propice à l’excursion

Il faut se rendre à l’est d’Amman. Ensuite, il faut rejoindre la route en direction de l’IRAK. La région. Recèle les fameux  châteaux du désert. 

Par ailleurs, une visite nocturne est possible en logeant dans des campements bédouins. Les oasis environnant permettent de magnifiques escales.

La symétrie parfaite avec Qasr Kharana

Ce monument magnifique date du huitième siècle. Cette édification est érigée sur une ancienne demeure byzantine ou grecque.

Sa silhouette typique est rectangulaire. Elle est dotée d’une belle sobriété.

Elle arbore des lignes épurées conjuguées à de superbes arcades et une immense porte en bois. L’intérieur propose une succession de salles qui communiquent via des portes taillées dans de la pierre.

Les nombreuses ouvertures permettent de laisser passer les rayons du soleil.

Le palais éloigné de Qasr at-Tuba

Datant également du huitième siècle, ce château n’a pas connu de finition. D’une superficie gigantesque, l’architecture permet d’être protégé de la chaleur et de l’intensité du soleil.

L’ancienne porte du château est actuellement exposée au musée archéologique d’Amman. Ce château servait probablement de caravansérail aux marchands nomades.

Ces derniers sillonnaient la Syrie, l’Irak et l’Arabie saoudite.

Le château basaltique à de Qasr al-Azraq

Il s’agit du quartier général de Fayçal et de Lawrence d’Arabie. Etabli dans l’oasis d’astreinte, le château domine sur une place stratégique.

Les vestiges datent de plusieurs millénaires jusqu’au troisième siècle. Sa construction remonte aux Romains.

L’actuel château comprend des blocs énormes de basalte noir. Ce château est établi sur une route commerciale qui relie l’Arabie et la Syrie.

En 1917, il sert  de refuge à la troupe de Lawrence d’Arabie durant la révolte arabe contre l’empire ottoman.

Les origines des châteaux du désert de Jordanie

Il s’agit d’un groupe d’édifications du Proche-Orient qui remonte au septième et au huitième siècles de notre ère. Il faut les situer entre l’an 660 et l’an 750.

La majorité des châteaux du désert se trouvent le long de la route qui mène à Damas, Médine ou Koufa. Au niveau de l’architecture, le côté fortifié est entouré par une cour centrale.

A l’époque, les châteaux du désert sont considérés comme des lieux de retraite pour les princes nomades omeyades. Ces châteaux refuge leur permettaient de poursuivre leur passe-temps préféré loin de la Cour et de ses obligations diverses.

Découvrez d’autres destinations en cliquant ici.

Crédit Photo : travelivet.com & cloetclem.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.