Le Venezuela est devenu plus fermé au tourisme depuis quelque temps. Néanmoins, il s’agit d’un pays respectueux des traditions séculaires et gastronomiques.

Je vous emmène à la découverte de ces dernières.

La Fête de la Croix de Mai au Venezuela

Appelé localement Cruz de Mayo, cette fête est largement commémorée tous les samedis du mois de mai. Durant les festivités, les croix sont largement décorées de fleurs.

En effet, les croix constituent des offrandes et des remerciements sous formes de fleurs et de fruits. Un autel est installé et les fidèles font preuve de dévotion devant les signes religieux avec forces prières, chants et incantations.

Chaque région du Venezuela possède sa propre version. A l’origine, les conquérants espagnols ont célébré la croix le 3 mai 324 pour fêter la conquête du Venezuela.

Par ailleurs, les premiers habitants vénéraient aussi le printemps avant l’arrivée des colonisateurs espagnols à la même époque.

La gastronomie aux mille visages du Venezuela

Les plats traditionnels sont variés et délicieux. Les touristes ont le choix avec des restaurants internationaux qui servent des plats italiens, chinois, libanais.

L’assaisonnement des mets est généralement fait avec du cumin ou du safran. Les arepas sont très répandus.

Ce sont des galettes de maïs frites ou grillées, farcies à la viande, au fromage, à l’œuf au jambon, à la salade. La Cachapa est une crêpe à base de farine de maïs dégustée avec du fromage.

Le Pabellon criollo est constitué par de la viande hachée, des bananes plantain frites, du riz et des haricots noirs. La Parilla Criolla comprend du bœuf préalablement mariné et grillé au barbecue.

Les Tequenôs sont des beignets frits au fromage. Quant aux tosteidas, ils sont représentés par des sandwiches remplis de fromage fondu, de viande épicée, de poulet, de salade ou de charcuterie.

Les divers éléments de base de la cuisine au Venezuela

La purée de céleri ou pure de apio  constitue un essentiel. Le manioc ou Yuca peut être frit ou bouilli.

Il entre dans l’élaboration des desserts comme les beignets frits arrosés de sirop ou Bunuelos de Yuca. Les bananes plantains constituent une alternative aux chips et aux frites.

La goyave est consommée fraîche ou séchée. Elle est même disponible en barre énergétique sous l’appellation bocadillos de goyaba.

Les boissons appréciées au Venezuela

Le café se boit noir et serré ou marron avec un peu de lait. Le merengada est composé de fruits, de glaçons, de lait et de sucre.

La bière est disponible avec la marque locale Polar. Le rhum n’est pas en reste comme dans toutes les contrées des Caraïbes.

Crédit Photo : pinterest.ca & madame.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *