Le tour d’horizon gastronomique  avec pour thème majeur le chocolat ? Tel est le rendez-vous voyage que je vous propose de déguster sans modération.

Easter eggs and assorted chocolate

Le pays d’origine du chocolat

Autrefois, le Mexique de l’époque précolombienne vénérait une boisson au chocolat. En fait, la fève de cacao faisait office d’offrande rituelle et de monnaie d’échange aux Mayas et aux Aztèques.

Bue uniquement par la haute société, la boisson amère et moussue était parfumée avec des épices. De nos jours, le chocolat mexicain est disponible sur le marché d’Oaxaca.

Désormais, il est pourvu de sucre et son parfum inclut la cannelle, les amandes ou la vanille. Il est conseillé de le savourer avec du pain brioché ou pan de yema.

Les boissons du chocolat se nomment tejate, champurrado et le mets apprécié est le fameux poulet à la sauce mole, avec du cacao.

Les pays d’adoption du chocolat

La marque de chocolat suisse remonte en 1819. L’usine de Broc est le plus connu et il date de 1898.

Il est possible de participer à un atelier avec les origines du chocolat, les processus de fabrication jusqu’à l’emballage. Le grand bâtiment tout en blanc propose une dégustation savoureuse.

Quant à la Belgique, elle est réputée pour la succulente praline. Il s’agit d’une petite bouchée de chocolat fourrée.

Son histoire remonte en 1857 avec l’apothicaire Jean Neuhaus qui tient boutique dans la Galerie de la Reine. Pour dissimuler le goût de ses remèdes, il les enrobe de chocolat.

En 1912, son petit fils met de la crème fraîche à la place des médicaments et invente la praline, qui a fait connaître la famille Neuhaus. Les grandes marques du chocolat belge intègrent Leonidas, Godiva, Corné, Maller, Mary.

Ils sont représentés aux environs de la Grand-Place. Du côté de Sablon, il faut citer Marcolini et Wittamer.

Les autres villes qui rendent hommage au chocolat

Le 16ème siècle accueille le chocolat du Turin grâce au duc Emmanuel Philibert de Savoie. Le créateur du Nutella se nomme Ferrero.

D’autres maisons renommées incluent Peyrano, Baratti & Milano, Streglio, Felleti, Caffarel, Stratta. Le Piémont est réputé pour le gianduïotto.

Il s’agit d’une pâte onctueuse associant cacao et noisettes. Il ne faut pas oublier le cioccolatini, l’alpina et le cremino avec sa crème liquoreuse.

L’autre ville qui glorifie le chocolat est Bayonne. Les juifs fuient l’Inquisition, résident dans le Quartier Saint-Esprit et se lancent dans le chocolat.

Bayonne dispose de sa propre académie avec l’Atelier du chocolat. Le week-end de l’Ascension est conjugué à la Journée du Chocolat.

Enfin, le Venezuela est connu par son fabuleux criollo considéré comme le caviar du cacao. Le criollo provient du village de Chuao, situé le long de la Cordillère des Caraïbes, à 200 km de Caracas.

Crédit Photo : beautysane-mag.com & notretemps.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *