Les vacances au bord de l’eau ou en croisière sont un pur moment de détente. Pour autant, le mal de mer peut anéantir des souvenirs qui doivent demeurer inoubliables.

Je vous livre plusieurs astuces pour proscrire le mal de mer.

Les gestes à adopter contre le mal de mer

En mer, il faut toujours veiller à bien se couvrir même par beau temps. Il faut se protéger à la fois contre le vent et l’humidité qui peuvent provoquer un affreux mal de mer.

Par ailleurs, il faut bien caler son estomac avant l’embarquement. Un estomac vide ne permet pas de proscrire le mal de mer.

Durant la traversée, il est même permis de se restaurer.  L’hydratation est importante. Ainsi, il faut penser à boire de l’eau avant le départ.

Toutefois, il faut proscrire l’alcool.

Les autres réflexes à retenir

La fatigue peut provoquer le mal de mer. Avant toute sortie en mer, il faut se coucher tôt.

Si le sommeil se fait ressentir à bord, une petite sieste s’impose. Le réveil sera beaucoup plus serein.

L’air marin est également revigorant face à l’angoisse. Par ailleurs, il ne faut pas rester confiné dans la cabine.

Rien ne vaut l’air du large et la vue de l’horizon pour calmer les esprits. Néanmoins, évitez l’odeur du mazout qui peut être gênant et occasionner le mal de mer.

Les produits à tester

Un patch peut être apposé derrière l’oreille. Le corps est moins sujet aux roulis du bateau.

Le patch est appliqué 6 à 12 heures avant l’embarquement. Il convient de le conserver tout au long de la traversée.

L’usage ne doit pas être supérieur à 3 jours et il est réservé aux adultes. En pharmacie, il est possible de se procurer du Mercalm.

Efficace, il provoque parfois de la somnolence.

Les solutions naturelles contre le mal de mer

Il est possible de recourir à de l’huile essentielle de menthe poivrée. 1 à 2 gouttes sur les poignets suffisent.

Il faut également tamponner  le cou avec les poignets. Pour sa part, l’huile essentielle de citron est réputée pour calmer le système nerveux.

Il faut verser 1 à 2 gouttes sur un mouchoir et respirer l’huile essentielle. En outre, 1 goutte d’huile essentielle de citron sur un morceau de sucre s’avère tout aussi performant.

Il est recommandé de faire appel à la rééducation optocinétique. Pour cela, il faut contacter un ORL qui organise quelques séances de 30 minutes pour gommer les nausées provoquées par le mal de mer.

Enfin, il faut acquérir un bracelet d’acupression idéal pour stimuler le point d’acupuncture P6.

Crédit Photo : astucesdegrandmere.net & touslesbateaux.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *