Pour cette fois, je vous propose de découvrir la Roumanie autrement avec un trekking enrichissant. C’est une manière inédite d’explorer ce pays d’Europe de l’Est.

Les endroits propices au trekking authentique

Avant de se lancer dans l’aventure, il est primordial de se munir de cartes détaillées. Le vrai pays roumain inclut les Monts Apuseni.

Ce sont des hameaux montagneux défavorisés par l’exode rural qui procurent de nombreuses options de trekking voire des circuits avec hébergement. La Bucovine recèle des maisons d’hôtes qui font office d’agences locales.

A Bucovine, il est possible de profiter de trekking itinérant sur les contreforts des Carpates et de découvrir les monastères présents. Pour plus d’opportunités, consultez cet article.

D’autres lieux idéals pour un trekking réussi

Les autres lieux à apprécier incluent les Monts Bucogi, Piatra Craiului. On peut également citer le massif de Zizin et les alentours de Brasov avec l’aide de l’Association Arbre de Joie pour des balades dans des endroits cachés.

Du côté des montagnes de la Moldavie, on ne peut pas rater le village de Tazlau et ses possibilités de trekking familial en plein forêt. Si vous appréciez les paysages agricoles et montagneux, les Maramures proposent un lieu rural situé entre les monts et les vallées avec forces alpages et pâturages.

Ne manquez pas la fameuse Transylvanie qui comprend des forêts magnifiques et des collines verdoyantes. En outre, on peut visiter les citadelles d’origine saxonne sises entre Brasov, Sighisoara et Sibu.

Pour rappel, Sighisoara est une cité du Moyen Age célèbre par la présence en son temps de Vlad Dracul, qui a engendré le mythe de Dracula.

La gastronomie locale de la Roumanie

La capitale de la Roumanie est la ville de Bucarest. Bucarest oscille entre l’Orient et l’Occident.

Actuellement, elle met en avant la modernité d’une capitale européenne et embellit ses quartiers historiques, à l’instar de Paris ou Berlin. Sinon, Timisoara vaut aussi le détour avec la cité des parcs et des jardins tout en procurant un passé historique lié aux Magyars, aux Ottomans et aux Habsbourg.

Côté cuisine, la Roumanie se distingue par la Mamaliga, qui évoque la polenta de l’Italie, accompagnée de fromage blanc et de tochitura, un composé de porc, de veau et de foie de volaille. Par ailleurs, la Ciorba  Taranaesca de légumes est une soupe traditionnelle faite de son fermenté et servi avec des légumes et de la viande.

Avec la Sarmale, goûtez aux feuilles de chou ou de vigne farcies de riz, de viande, de champignon, d’herbes et de légumes. Sinon, vous apprécierez les Mici ou Mititei, des saucisses grillées composées de viande hachée, d’ail et d’aromates.

Pour plus d’actus sur la Roumanie, rendez-vous ici.

Crédit Photo : travelsolutions.fr & easyvoyage.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *