L’Equateur dispose d’un volcan entouré de sites inédits. Je vous invite à découvrir les villes et lieux avoisinants du Chimborazo.

Départ à Riobamba

Cette ville où il fait souvent froid au point d’être surnommé Friobamba permet d’apercevoir le volcan Chimborazo. Ce dernier est haut de 6 263 mètres.

Il s’agit du plus haut sommet de l’Equateur. La ville mérite qu’on s’y attarde pour mieux saisir l’ambiance.

Etonnamment, la crêpe est une spécialité locale. Cette gourmandise est tout à fait correcte et si elle n’est pas sans rappeler la crêpe authentique bretonne.

Riobamba est un véritable vestige de la reconstruction. En fait, la ville a connu un terrible séisme qui a tout détruit.

Il a fallu reconstruire 14 km à proximité. Pour sa part, la colline du Parque 21 de Abril est accessible après avoir traversé plusieurs maisons aux couleurs vives.

Les marchés typiques de Riobamba

Le samedi est le jour de marché. Trois marchés principaux valent le détour.

Le Mercado Santa Rosa se distingue par les fruits en abondance et la rue consacrée à la patate. Le marché de la Conception se voue à l’artisanat et au raccommodage.

Les repriseurs s’activent en faisant appel à des machines à coudre antiques. Quant au marché de la Merced, il est connu pour ses spécialités culinaires.

Les stands de cochons grillés côtoient les plats végétariens avec la fameuse purée de patate dorée à la plancha.

L’escalade du volcan Chimborazo

Le volcan est vénéré par les Quechuas sous l’appellation de Papa Chimborazo. A 40 km à l’est, Maman Tungurahua est un autre volcan équatorien.

Il est possible de parcourir les flancs du mont endormi à vélo. La grimpe peut également être plus envoûtante en l’effectuant à pied via un trekking passionnant.

Lors du parcours, il est fréquent de croiser le regard éberlué des vigognes. Ces cousines du lama arborent une laine fine et douce.

Même si elles sont peu farouches, il ne faut pas trop les approcher car elles filent à toute vitesse.

Les moments propices pour admirer le volcan

En partant de Latacunga, il faut emprunter un bus menant à Riobamba. Ensuite, il suffit d’effectuer un changement à Ambato pour aboutir au terminal nord de Riobamba.

La matinée est préférable pour éviter la formation trop dense des nuages. Toutefois, la barrière ouvre seulement vers 8 h 15.

Le parc est gratuit. A 4 350 mètres d’altitude, il faut opter pour le chemin spécial piéton/VTT.

La brume peut ralentir la montée car elle peut être épaisse. Un buisson permet de repérer la route pour les voitures.

Pour continuer à pied, il faut aller tout droit en direction d’une butte. Après les premières balises, les suivantes sont faciles à trouver.

La réserve offre un paysage magnifique avec un point de vue imprenable sur la flore environnante.

Retrouvez d’autres destinations ici.  

Crédit Photo : blog.altiplano-voyage.com & lesglobeblogueurs.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.