L’île Maurice offre plusieurs sentiers propices à la randonnée. Je vous propose d’explorer ces sites incroyables.

La randonnée historique de Morne Brabant

Etabli au sud-ouest de l’île, le Morne Brabant est classé au patrimoine de l’UNESCO.               A 550 mètres d’altitude, le site met en avant un espace de randonnée très prisé.

Le sentier constitue l’issue des esclaves marrons en fuite du 17ème au 19ème siècle. La légende cite un nombre important d’esclaves se jetant du sommet pour distancer les policiers.

Le parcours botanique des Gorges de la Rivière Noire

Le parc national des Gorges de la Rivière Noire comprend une superficie de 6 500 hectares. Ce repaire abrite une faune et une flore endémiques d’une grande variété.

Les 28 espèces d’oiseaux évoluent à travers 160 variétés de plantes. Le trek propose une observation de la nature.

Il est possible de photographier des espèces comme les pigeons roses, les paille-en-queue et les perruches de l’île Maurice.

La fraîcheur garantie avec les Cascades de Tamarin

Accessible aux randonneurs débutants, le parcours menant aux Cascades du Tamarin offre des vues superbes. Un sentier bucolique permet d’admirer sept cascades envoûtantes.

Le panorama fournit des forêts luxuriantes, des montagnes des rivières à profusion. La forêt tropicale est l’occasion de pratiquer le canyoning.

Les sauts, les descentes en rappels, et les balades au frais sont disponibles à proximité des chutes d’eaux.

La vue panoramique immanquable de la Montagne du Pouce

Pour sa part, La Montagne du Pouce figure au 3ème rang des plus hauts sommets de l’île. Elle culmine  à plus de 800 mètres d’altitude. Les vues à 360 degrés autorisent une vue sur l’île aux serpents, l’île Ronde et l’île Plate au lointain.

La capitale Port Louis est visible ainsi que le charmant village de Moka.

Les sentiers plus sauvages à découvrir

Beaucoup moins fréquenté et plus secret, le parc national de Bras-d’Eau est sis au bord des côtes sauvages de l’ile Maurice. Ces sites préservés connaissent des forêts sèches indigènes et rarissimes.

La réserve de 500 hectares inclut plusieurs forêts. Les côtes sont dotées de sentiers inédits idéals pour les marcheurs.

L’endroit est propice à la méditation et à la contemplation. Le chant des oiseaux est très présent du fait du nombre peu élevé des visiteurs.

Plusieurs variétés endémiques propres à la biodiversité promettent des moments enchanteurs pour le régal des sens. Retrouvez d’autres spots ici.   

Crédit Photo : tourmag.com & immo-ile-maurice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.