La Laguna 69 est l’attraction phare du Nord du Pérou. A travers un trek d’enfer, je vous invite à découvrir cette merveille de la nature.

Le point de départ du trek

En partant de Lima, il faut patienter durant 8 heures en bus pour parvenir à Huaraz tout au nord pour y passer la nuit. Au cœur de la région d’Ancash, la ville est édifiée au milieu de la Cordillères des Andes côté Pérou.

Huaraz culmine à 3 080 mètres de haut ave une température aux alentours de 17 degrés. La meilleure période s’étend de mai à octobre pour profiter de la saison chaude et sèche.

Toutefois, la nuit est souvent sujette à des températures en dessous de 0 degré.

Le parcours vers Huascaran

Tôt le matin vers 6 heures, il faut prendre un petit déjeuner copieux pour tenir le trajet. Un bus mène durant 2 heures sur les routes cahoteuses de la vallée Callejon de Huaylas.

L’arrêt final aboutit au parc national Huascaran.

Avant de parvenir à l’entrée des lieux, les marchés locaux proposent des feuilles de coca pour mastiquer en cours de montée. Le parc offre l’occasion d’admirer le paysage aux eaux vertes-bleues mais glaciales de Llanganuo.

Ce site est en contrebas des Monts Huandoy et il est excellent pour la prise de clichés.

La suite du trek à pied

Après un road trip longuet, 750 mètres de dénivelé à pied sont enfin possible à 3 900 mètres de haut. Le démarrage se fait en douceur et en pente.

Les manifestations sonores des petits ruisseaux entre les rochers sont suivies par un ruisseau plus vaste sous un pont à côté de la première plaine. Il faut remonter le cours d’eau durant 2 heures.

Le paysage coloré permet d’apercevoir des vachettes et des animaux sauvages plutôt farouches.

Une halte nécessaire

Au bout de 2 heures d’effort sous un soleil assommant, une plaine bienfaitrice permet de faire une pause. La laguna 69 n’est pas encire visible.

Il faut encore passer par plusieurs cours d’eau. Parfois, de jolies rencontres portent sur des cigognes, des rapaces, des oies sauvages.

Il faut signaler la présence de vizcachas. Cet animal étrange possède une queue d’écureuil, un corps de ragondin et une tête de lapin.

Le sommet à titre de récompense

A 4 600 mètres, la cime est enfin accessible. La laguna 69 dévoile toute sa splendeur.

Imaginez une eau d’un bleu incroyable issue de la fonte des neiges éternelles. Le parcours épique est un vrai défi avant de parvenir au sommet.

La température est glaciale et l’air vient à manquer en raison de l’altitude. Il faut compter sur la barre énergisante et l’eau obligatoire en ascension andine.

Retrouvez d’autres idées trek ici.  

Crédit Photo : guide-goyav.com & voyage-perou.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.