La Turquie est l’occasion d’effectuer un trek édifiant sur un itinéraire historique. Je vous invite à découvrir cette chaîne de pistes inédite.

Un parcours bien rempli

La chaîne de piste sert de relais entre les cités lycéennes datant de l’Antiquité. L’itinéraire démarre au port Méditerranéen de Fethiye.

Ensuite, il permet d’aller vers Faralya, Pinara, Letoon, Patara, Xanthos. Le trek passe également par Kas, Kemir, Kale, Myra, Finike, Olympos ainsi que plusieurs villages montagnards.

Le parcours peut prendre fin dans la localité touristique d’Antalya. Néanmoins, Antalya est trop fréquenté pour pratiquer un trek hors des sentiers battus.

En savoir plus sur Lycie

Lycie est la dénomination du peuple lycien considérés comme les premiers habitants des côtes sud turques. Il s’agit essentiellement du littoral établi entre Fethye et Antalya.

Le peuple lycien a vaillamment combattu les troyens et les égyptiens. Ensuite, les pirates ont fait place et Pompée les a vaincus. Lycie est le dernier voyage de Saint-Paul avant Rome après la libération contres les Perses par Alexandre le Grand.

Le tracé porte encore les vestiges des pèlerinages médiévaux et des caravanes marchands à travers les criques et les collines.

Un parcours au parfum d’antan

Les nombreux vestiges sont encore bien solides sur le long du trek. Il faut citer les voies romaines, les aqueducs, les sentiers des caravaniers.

Une anglaise Kate Clow a balisé l’itinéraire en 1999. Le parcours balisé enchaine les sommets de la chaîne de Taurus et les côtes de la Méditerranée.

Ainsi, il est possible d’arpenter le littoral, de rejoindre les sommets enneigés et d’aller à la rencontre de vestiges antiques à travers des paysages à couper le souffle. Ne manquez pas de faire une halte à Arykanda.

La ville permet d’admirer des ruines encore préservées qui n’ont pas subi l’assaut du tourisme de masse. Pour les amateurs, les dénivelés sont nombreux et similaires au GR 20 Corse.

La végétation présente sur la voie lycienne

En rejoignant Ovacik, le sentier en bord de mer se poursuit vers une sente plutôt escarpée. Le parcours se déroule dans des forêts de pinèdes à flanc de colline.

Il faut passer à travers les buissons tout en respirant l’arôme du thym, de la sauge, des lauriers. Ne manquez pas la rarissime liquidambars.

C’est un arbre de forme pyramidale doté de feuilles caduques qui arborent de jolies couleurs vives et chatoyantes en automne. Les pauses sont possibles à proximité de sources naturelles avant de parvenir à Faralya et à la vallée des papillons, une crique qui tient lieu de fort local.

Retrouvez plus de sites ici.  

Crédit Photo : trekmag.com & huwans.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.