Pour un séjour backpacker à petit budget, je vous conseille la haute saison pour vous rendre aux Philippines. Il s’agit de la saison sèche qui a lieu de décembre à avril.

C’est une période plus fraîche et nettement agréable pour visiter les atouts du pays.

Un aperçu des Philippines

Aux Philippines, la monnaie utilisée est le Peso Philippin. On parle couramment l’anglais, toutefois la langue parlée est le Tagalog.

Par ailleurs, il est préférable de se munir d’espèces car plusieurs régions éloignées ne disposent ni de guichets automatiques et n’acceptent pas les cartes de crédit. Au niveau du visa, les européens et les canadiens bénéficient d’une autorisation de 30 jours.

En matière de transport, les Philippines intègrent plus de 7 000 îles. On peut se déplacer en bateau, en avion.

Localement, on a droit aux tricycles, aux taxis, aux bus et aux scooters. Pour en savoir plus, consultez ceci.

Les activités disponibles aux Philippines

Côté Nord, on ne peut pas s’empêcher de s’émerveiller devant les rizières en terrasse de Banau. Présentes depuis plus de 2 000 ans, elles sont façonnées à la main et sont magnifiques.

En outre, parcourir l’île de Siquijor procure une réelle sensation de liberté. On peut aussi s’adonner au Kayak du côté de la mer houleuse d’El Nido ou faire du paddle board à Boracay.

Les plongées en mer ne sont pas en reste parmi les nombreuses épaves de bateaux Japonais de la seconde guerre mondiale. L’île compte 37 volcans.

Le Taal est le plus impressionnant de tous. En parallèle, on peut pratiquer du cliff jumping en adoptant le tarzan style à Siquijor.

Ne manquez pas de faire une expédition sensationnelle dans les fameuses caves de Sagada riches en chauve-souris. L’endroit regroupe des zones vastes et des lieux très restreints ainsi que de l’escalade et des passages d’eau glacée qui atteint parfois la taille.

Les autres spots majeurs pour un backpacker aux Philippines

Située en Asie du Sud, les Philippines mettent en avant des lagons, des maisons traditionnelles sur pilotis ainsi que de superbes plages. Hormis la capital Manille, Bontoc, Baguio, Vigan et Puerto Galera valent le détour.

Il ne faut oublier de visiter l’île de Luzon qui abrite le célèbre volcan Pinatubo. Plusieurs circuits d’îles permettent d’explorer Cebu, Panglao, Chocolate Hill, Tagbilaran ou Magtan, entre autres.

Si le blackpacker peut aller jusqu’à la province de Palawan, il a droit à une faune et une flore encore préservés. Ne ratez pas Puerto Princesa, San Vicente, la belle localité de Sabang et le Port Barton .

Aux Philippines, on peut aisément parcourir les localités sans difficulté majeure au cours d’un séjour en backpacker. Pour un séjour hors des sentiers battus, consultez cet article.

Crédit Photo : pra.gov.ph & realgap.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *