Pour un dépaysement pur trekling, offrez-vous le fantastique chemin de l’Inca au Pérou. Je vous invite sur un parcours riche en surprises.

Les essentiels à savoir concernant le chemin de l’Inca

Le chemin de l’Inca du Machu Picchu rassemble de multiples itinéraires de randonnée. C’est un parcours pour atteindre le Machu Picchu du côté de la Cordillère des Andes péruvienne.

Il s’agit d’un réseau de sentiers propres aux anciens Incas qui servent à rejoindre la capitale du Pérou, à travers Cuzco. Pour en apprendre davantage, consultez ceci.

Le parcours traditionnel du chemin de l’Inca

Deux choix sont proposés. Cela porte sur un départ dans la vallée de l’Urubamba à compter du point kilométrique 82.

Sinon, il est possible de débuter via le point kilométrique 88. Les deux points de départ sont à 2 800 et 2 600 mètres d’altitude.

Ensuite, les deux parcours se regroupent en contrebas des terrasses incas de Patallacta, près du village de Llactapata. Par la suite, il faut reprendre la rivière Cusichaca.

Quant le trek aboutit au village de Wayllabamba ou plaine herbeuse, le parcours rejoint celui de Salkantay à 3 000 m d’altitude. Le sentier rejoint l’ouest vers Machu Picchu.

Un trek tout en altitude

Le chemin de l’Inca continue vers les camps de Tres Piedras à 3 300 m, puis à Llulluchapampa vers 3 850 m. Les randonneurs parviennent à proximité du col de Warmi Wanusqa, la femme morte en quechua.

Ce col culmine à 4 015 m. La descente est amorcée de façon plus abrupte vers le camp de Pakaymayu.

La traversée d’une rivière est suivie par un cheminement plutôt escarpé. En atteignant les 3 750 m d’altitude, les ruines du tambo ou relais inca de Runkuraqay offrent une vue panoramique.

La montée se poursuit et passe par le lac de Cochapata. Le versant prochain permet de parvenir à Sayaqmarka.

Avant d’atteindre un tunnel inca, il faut traverser le Tambo de Qunchamarka et le camp de Chaquicocha. A 3 650 m, les ruines de Puyupatamarca ou la ville dans les nuages vous accueillent.

La piste redescend rapidement à 1 000 m via un escalier taillé à même la roche. L’escalier comprend 1 500 marches avec plusieurs franchissements de tunnels.

Pour sa part, la ville d’Aguas Calientes comprend une voie ferrée et des infrastructures hydroélectriques.

Un parcours alternatif du chemin des Incas

Il est possible de passer par d’autres sites comme Winay Wayna pour découvrir les quartiers consacrés aux cérémonies et les espaces destinés à l’irrigation et la mise en culture du temps des Incas. Les visiteurs peuvent observer les relais des anciens chaskis ou messagers en charge du ravitaillement.

Par ailleurs, il faut noter la présence de postes de guets comme Wilkaraqay du côté de la Cusichaca. Retrouvez tous les chemins de trek en lisant cet article.

Crédit Photo : perusafari.com & trekmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *