J’ai déjà traité d’un trek en Corse lors d’un précédent article. Je ne peux m’empêcher de revenir sur le sujet en présentant d’autres merveilleux paysages de l’île de Beauté.

La petite mise en sécurité avant le trekking

Après une préparation préalable de l’itinéraire, il faut toujours informer ses proches du trajet et des horaires prévus. L’équipement doit inclure des chaussures montantes, des lunettes, des gants, un coupe-vent et une bonne protection solaire.

Il faut prévoir une petite laine et un imperméable. Ne manquez pas d’emmener une carte, une boussole, une gourde, une trousse à pharmacie, une lampe.

N’oubliez pas la couverture de survie, le briquet, la corde de randonnée et un téléphone portable. Plus d’infos ici

Les précautions suivant les saisons

S’il s’agit d’un temps orageux, il faut fuir les crêtes et les arbres isolés ainsi que les rochers.

Il faut se tenir à distance des éléments métalliques comme les piolets et des mousquetons. L’isolation par rapport au sol se fait par tout type de matériau isolant comme un rouleau de corde, un sac de couchage.

Il faut éviter de faire le trajet en solo et faites appel à un guide professionnel. Si le temps est neigeux, il faut emmener un D.V.A. ou détecteur de victimes d’avalanches.

Il ne faut pas omettre de le tester avant toute sortie et de le mettre en position émission. Par ailleurs, il faut toujours se munir d’une pelle, d’une sonde et consulter souvent le bulletin météo neige et avalanche.

Les treks possibles en Corse en hiver

Il faut affronter le Mont Renoso qui figure parmi les 6 grands sommets en Corse. Les autres sommets intègrent le Monte Cinto, le Monte Rotondo, Paglia Orba, le Monte Padru et le Monte d’Oro.

En outre, le Monte Renoso est accessible en raquettes afin d’admirer la belle quiétude du Lac de Bastani. Les autres espaces enneigés corses portent sur le fameux plateau de Coscione.

Les autres endroits à découvrir en mode trek

Baptisé le sentier du facteur de Girolata, le village du même nom dispose de vues magnifiques. Quant au Capo Rosso, il mène vers la tour de Turghia.

Cette tour donne sur le Golfe de Porto, la réserve de Scandola, et côté sud vers Cargèse. Ne manquez pas le lac de Creno qui se distingue par des alentours bordés d’une forêt de pins Laricio.

Le lac provient des anciens glaciers. Une randonnée s’impose aussi du côté de l’Arche de Carto.

Cette arche tout en granit domine la vallée haute du Tavignano. Plusieurs crêtes sont établies entre cette vallée et celle de la Restonica qui contient des sentiers plutôt escarpés.

Enfin, l’histoire du 18ème siècle est représentée par le village de Monacia d’Aullène dotée d’un four et d’un moulin d’époque. Pour plus d’infos, consultez ceci.

Crédit Photo : explorateurvoyages.com & gpx-extrem.livehost.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *