En effet, la recherche du financement qui correspondra à son projet n’est pas toujours très facile. Mais il ne faut pas perdre espoir, si le projet tient la route, il y aura toujours un sponsor pour en financer une partie.

Concours Aventure Cyclable

Sans doute la seule réservée aux voyageurs à vélo, cette bourse existe depuis 1999. Le réseau de magasins de vélo Cyclable, basé Lyon et avec des magasins dans vingt-trois villes de France, lance chaque année un concours pour les voyageurs vélo. Ce concours est organisé avec la contribution de la revue Carnets d’Aventure et de marques de matériel (en 2016 : les vélos Fahrradmanufaktur, Vaude, etc.).

Si vous gagnez, vous recevrez des bons d’achat pour des produits à choisir parmi ces marques. Vingt lauréats sont sélectionnés et récompensés chaque année par des prix d’une valeur totale de 5 000 €. En 2016, 65 projets ont été déposés. Vos amis pourront laisser des commentaires sur le site de Cyclable pour vous encourager. Date limite : le concours est ouvert jusqu’au 30 avril. La délibération a lieu en mai-juin.

Salarié et en voyage

Si vous êtes salarié, plusieurs possibilités s’offrent vous. Vous pouvez faire un « break » avec un congé payé rallonge, prendre un congé sabbatique, un congé sans solde, une disponibilité, un temps partiel aménagé. Et si vous êtes au chômage, vous pouvez aussi vous absenter pour un certain temps. Avant tout, formulez bien votre demande à l’employeur, et faites-le suffisamment l’avance.

Votre absence va être gagnantes pour le service. Il faut une bonne raison pour que votre employeur l’accepte. Une des clés est l’équilibre de l’employé. C’est devenu une responsabilité, voire une obligation pour l’employeur (risques psychosociaux). Lors d’une demande, vous pouvez évoquer des raisons d’équilibre personnel, familial, la tension, le stress, le besoin d’une pause, de trouver une nouvelle énergie, etc. Le plus souvent, vous devrez passer sous silence les véritables raisons de votre voyage, aussi louables soient-elles.

Dans de nombreux cas, l’employeur n’est obligé à rien. Donc ne vous y prenez pas au dernier moment pour vous en occuper. En outre, le droit du travail change et un ouvrage entier ne suffirait pas à traiter ce sujet, alors renseignez-vous plus précisément avant de préparer vos sacoches.

Les congés payés

D’une manière simple vous pouvez cumuler deux années de congés payés en les prenant en mai et juin, soit dix semaines cumulées. Évidemment, vous devrez obtenir l’accord de l’employeur. Dans le privé, il n’est pas rare que des sociétés permettent d’anticiper ou de cumuler les congés payés d’une année sur l’autre.

Vous pouvez également bénéficier d’un Compte Epargne Temps (CET). Il vous autorise à vous constituer un capital congé. Exemple : si vous épargnez cinq jours par an pendant cinq ans, vous disposez de vingt-cinq jours de congés payés en plus. Finalement, avec un peu d’astuce et de prévoyance, on peut arriver cumuler un nombre de jours suffisants pour voyager au long cours sans perte de revenus.

Autre idée pour réaliser son voyage à vélo sans vraiment arrêter de travailler

Il vous est possible de prendre un temps partiel « en cumulant vos temps non travaillés ». Exemple : pour un mi-temps annualisé, vous travaillez six mois temps plein, puis ne travaillez pas pendant six mois. Votre salaire mensuel reste annualisé (autrement dit, si vous prenez six mois, vous êtes payé toute l’année mi-temps). Il faut savoir que pendant un temps partiel, vous bénéficiez de l’ensemble des avantages du contrat de travail (sécurité, retraites, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *